dimanche 22 avril 2018

La Soulane de Vicdessos

C'est plus de 20 randonneurs du club (13 femmes et 8 hommes exactement) qui s'étaient donné rendez-vous à 7 heures du matin dimanche à Colomiers pour une belle randonnée en Ariège, promesse de soleil et de douceur après ce long hiver. Plus que jamais motivés pour chausser les brodequins, enfiler le sac à dos et empoigner les bâtons !
Après avoir avalé une bonne centaine de kilomètres en direction des Pyrénées Ariègoises, la petite troupe se met en enfilade pour d'abord traverser le hameau de Vicdessos lové au fond de la vallée, longer les rives du torrent homonyme - une fois n'est pas coutume vers l'aval – commencer par descendre... pour mieux se mettre en jambes avant la raide ascension jusqu'au premier village de montagne.

Environ 300 m de dénivelé à travers une forêt encore bourgeonnante, nous sommes tantôt essoufflés sur un sentier bordé de buis touffus, tantôt rafraichis par une cascade bouillonnante en cette période de fonte des neiges.

La côte des 900 mètres d'altitude atteinte, nous voilà sur l'objectif de la journée : la SOULANE (versant sud donc ensoleillé) de la vallée doit être traversée d'est en ouest sur un superbe sentier parfois dallé et maintenu par des murets de pierres sèches, véritables soubassements de plusieurs mètres de hauteur. Le chemin pavé suit exactement la courbe de niveau. La flore est simple en ce début de printemps montagnard : violettes, orchidées, iris et coucous de nos campagnes et quelques belles  morilles aperçues au fond des sacs de promeneurs-cueilleurs croisés en chemin.


Nous égrenons les petits villages accrochés à la paroi : Illier, Orus, Sentenac, Suc ; séparés entre eux par des torrents dévalant en cascade des sommets, par des prairies et des champs parfois oubliés et gagnés par la forêt.

Quand nous levons nos yeux accrochés à nos souliers, ce sont les cimes enneigées qui, cette fois, accrochent nos regards : Montcalm, Pique d'Estats... et bien d'autres sommets.

A midi la côte 1000 m est atteinte, elle correspond aussi au mi-temps de la randonnée, tout le monde est d'accord pour la pause déjeuner puis un brin de sieste pour certains, d'autres papotent, refont le monde, c'est vrai qu'il est tellement plus beau vu d'en haut ! Sans parler des essayages d'une nouvelle casquette qui va faire fureur l'été prochain au CMC (voir la modéliste Yolande !)

Les villages de la Soulane rivalisent de charme : élégantes églises, ruelles et placettes tortueuses, maisons savamment rénovées, jardins suspendus... vieux moulin.

Depuis Orus en allant vers Sentenac, le chemin se nomme chemin des mariés (ou des Nobits) ; il est un peu escarpé mais ne devait pas rebuter les fiancés des hauteurs.
A Sentenac d'autres surprises nous attendent : une fontaine monolithique et une chapelle en forme d'arche dont le toit herbeux épouse la pente.

Notre retour à Sentenac est salué par un âne qui braie de façon tonitruante pour annoncer le retour de la troupe à bon port !
Vers 15h30, il est temps de céder à la tradition : le pot de l'amitié à la terrasse du bistrot du village et bien sûr... les gâteaux, de belles récompenses supplémentaires à rajouter aux paysages qui resteront pour un moment collés derrière nos rétines.
Retour à Colomiers à 18h... jusqu'à la prochaine rando, bien sûr.